L‘entretien d’un jean est un vaste sujet pour lequel existe nombre de recommandations. Pour vous simplifier la vie, il suffit de vous poser deux questions : Quand et Comment.

L’essence même d’une pièce en toile de Nîmes réside avant tout dans le vieillissement de la toile. En effet, cette toile est comme une matière organique vivante qui se patine avec l’âge. C’est une seconde peau qui relate votre histoire. Ses plis sont comme les rides de votre visage, ses usures et restaurations les petits accidents qui vous ont fait grandir. 

Plus vous la portez, plus elle est personnelle et s’embellit.

En revanche, plus vous la lavez, plus elle s’assouplit et plus l’indigo tend à disparaître. 

Comme pour n’importe quel vêtement, les consignes de lavage de votre pièce en toile de Nîmes apparaissent sur l’étiquette intérieure. Nous vous conseillons vivement de les respecter. 

-----------------

-----------------

Nous vous conseillons également de suivre les quatre règles suivantes que vous optiez pour un lavage main ou machine :

  • Fermer la braguette (bouton et zip)
  • Retourner votre jean sur l’envers
  • Toujours sécher votre jean à l’air libre
  • Préférer une lessive liquide sans agent blanchisseur à une lessive en poudre pour éviter toute trace blanche

Pour revenir aux questions du « quand et comment laver sa toile de Nîmes », sachez qu’il existe plusieurs écoles de pensée, tant le lavage affecte la matière et l’indigo.

L‘ECOLE LIBERALE

Vous conseille le lavage à froid ou à 30 degrés sans essorage et séchage à l’air libre de préférence à plat, toutes les fois que vous le souhaitez.

L‘ECOLE DYNAMIQUE

Vous conseille de faire tremper votre jean 1 à 2h dans un mélange d’eau tiède et lessive liquide, puis le rincer à plusieurs reprises dans de l’eau claire, puis l’enrouler dans une serviette éponge pour l’essorer en tournant la serviette et enfin de l’étendre à plat pour le sécher à l’air libre.

L’ECOLE AUDACIEUSE

Vous conseille de prendre un bain de mer habillé de votre toile de Nîmes et de vous faire sécher au soleil. Tenez compte que ce lavage n’est pas forcément réalisable toutes les semaines sauf si vous habitez en bord de mer.

Cette pratique répète le geste des marins génois qui faisaient tremper leurs vêtements dans de l’eau de mer pour les laver.

L’ECOLE PURISTE

Vous conseille d’attendre un an avant de laver votre jean à la main ou en machine, à froid, sans essorage avec séchage à l’air libre et à plat. 

Ce courant relève d’un concept esthétique japonais, appelé « wabi-sabi ». « Wabi » signifie une forme de simplicité naturelle. « Sabi » évoque l’altération par le temps.

L’usure que subit votre pièce en toile de Nîmes de manière naturelle dépend de vos mouvements, des zones de frottement et de ce que vous mettez dans vos poches. Ces usures sont singulières et ne ressemblent à aucune autre sinon celles de son propriétaire. Et selon le courant « puriste », le fait de laver peu son jean permet d’avoir des contrastes forts sur les points de frottement et les plis.